Comprendre le système de bonus-malus dans l’assurance automobile

L’assurance automobile est une nécessité incontournable pour tout propriétaire de véhicule. Mais saviez-vous que votre comportement au volant peut influencer significativement le montant de votre prime d’assurance? C’est là qu’intervient le système de bonus-malus, un mécanisme qui récompense ou pénalise les conducteurs en fonction de leur historique de conduite. Ce principe peut sembler complexe, mais nous allons vous aider à le comprendre en détail.

Qu’est-ce que le système de bonus-malus?

Le système de bonus-malus, également appelé coefficient de réduction-majoration (CRM), est un dispositif qui ajuste la prime d’assurance auto d’un assuré en fonction de son comportement routier. Ainsi, chaque année, en fonction des accidents survenus et dont l’assuré est responsable, ce coefficient peut être réduit (bonus) ou augmenté (malus).

Comment fonctionne le système de bonus-malus?

Le calcul du coefficient se fait annuellement lors du renouvellement du contrat d’assurance. Si l’année écoulée n’a pas été marquée par un accident responsable, l’assureur appliquera une réduction sur la prime d’assurance : c’est le bonus. À contrario, si l’année a été jalonnée par un ou plusieurs accidents responsables, alors la prime d’assurance sera majorée : c’est le malus.

Bonus: comment est-il calculé?

Au départ, chaque conducteur démarre avec un coefficient de 1. Pour chaque année sans accident responsable, ce coefficient est diminué de 5%. Par exemple, après une première année sans accident responsable, votre coefficient passera à 0.95 (soit une réduction de 5% sur votre prime). En cas d’accident responsable, ce bonus est perdu et on retourne à un coefficient neutre (1) ou malussé.

A lire aussi  L'acte de naissance pour les Français nés à l'étranger : un guide complet

Malus: comment est-il calculé?

Pour chaque accident dont vous êtes reconnu totalement responsable au cours d’une année civile, votre coefficient est augmenté de 25%. Si vous êtes reconnu partiellement responsable (50%), l’augmentation sera alors de 12.5%. Le malus ne peut pas dépasser 3.50 , quelle que soit la gravité ou le nombre d’accidents.

Comment remettre à zéro son malus?

Sachez qu’il existe des solutions pour remettre à zéro votre malus. En effet, si vous ne commettez pas d’accident responsable pendant deux années consécutives à partir du moment où votre contrat a été résilié pour sinistralité excessive, vous retrouvez un coefficient neutre (1).

L’impact du bonus-malus sur les jeunes conducteurs

Pour les jeunes conducteurs, le système de bonus-malus a un impact particulier car ils démarrent avec un coefficient plus élevé que les autres conducteurs (1.20 au lieu de 1). Cela signifie que leur prime d’assurance sera majorée dès le départ pour prendre en compte leur manque d’expérience au volant.

Dans l’univers complexe des assurances automobiles, comprendre le fonctionnement du système bonus-malus permet non seulement aux assurés d’être mieux informés mais également incite chacun à adopter une conduite plus prudente et respectueuse des règles du code la route pour bénéficier des avantages financiers qu’il offre.